Un grand merci à La Voix du X d'avoir publié cet interview sans concessions, et à M. Pierre Des Esseintes d'avoir recueilli mes propos. Ça va bisquer...!

ENGLISH VERSION <
> DEUTSCHE VERSION <

« Un OVNI fait son apparition dans le morne paysage du X français. Elle s’appelle Electre, défend un porno humain et respectueux des femmes. Cette jeune fille courageuse, sympa et sincère, vote FN « par défaut », et rêve pour la France d’une aventure fasciste. Rencontre. »

Electre_JMLP

Pierre Des Esseintes : Electre, quel âge as-tu ?

Electre : On ne demande pas son âge à une femme ! Et puis, un fantasme n’a pas d’âge…

Pourquoi Electre ?

C’est une référence à la mythologie grecque, une tradition qui m’est chère. Et aussi parce que mon idole dans le porno est Mark Davis, qui pourrait largement être mon père (le complexe d’Electre, concept inventé par Jung, est l’équivalent féminin du complexe d’Œdipe freudien, NDLR). J’ai beaucoup fantasmé sur lui, même s’il est beaucoup plus âgé que moi.

Tu as tourné dans combien de films ?

Ma première scène, c’était avec Titof, sous la direction de John B. Root, en mars 2013. Depuis, j’ai fait 10 ou 11 scènes. L’équivalent de ce que tourne une starlette américaine en une semaine !

Justement, tu n’as jamais pensé faire carrière aux Etats-Unis ?

J’y ai pensé quand je suis allée rencontrer Mark Davis à Los Angeles (Electre a passé une semaine et demi avec la pornstar, en 2012, NDLR). Mais la machine là-bas est tellement puissante qu’elle m’aurait broyée. Certes, j’aurais tourné davantage, mais plus on tourne, moins on contrôle la qualité.

Quelle est ton activité ?

Je fais des sites Internet, du graphisme, de la photo, et du community management. Dans le porno, je voudrais monter mes films, mais pour l’instant je n’ai pas encore le matos.

Tu travailles à ton compte ?

Oui, j’ai préféré sortir de l’industrie du X pour défendre ma propre vision. Je ne côtoie pas trop le milieu, sauf quand, très occasionnellement, je fais une scène. Je n’ai pas une très bonne réputation, à cause des actrices qui me détestent. Je m’en fous.

Quelle vision du porno défends-tu ?

J’ai lu un article intéressant sur votre site (http://www.lavoixdux.com/2015/07/24/le-porno-feministe-ne-fait-bander-personne-2), et bizarrement je me suis rendue compte que j’étais d’accord avec certains propos des féministes pro-sexe. Une vision tendre, véridique du porno, mais qui peut être parfois brutale. Les féministes ont du mal à reconnaître qu’une femme peut avoir des envies de soumission. Pourtant, c’est souvent le cas.

La soumission, c’est ton truc ?

Moi, si on me respecte à la verticale, on peut tout me faire à l’horizontale ! Mais je refuse toute dégradation. Si on fait du porno en toute sincérité, la soumission n’est pas dégradante. Et elle peut plaire aux hommes comme aux femmes. Je développerai ça dans mes scènes. J’ai toujours espéré pouvoir tourner avec mon mec des scènes fortes et pleines d’amour. On verrait à l’image, la force brute de l’amour. Et ça, ce serait cool !

Tu trouves qu’il n’ y a pas assez d’amour dans le porno aujourd’hui ?

Non, clairement. Je voudrais essayer de faire comprendre aux gens que le porno n’est pas forcément trash et dégradant pour les femmes. Sur Internet on trouve les vidéos les plus dégueulasses qui soient, l’industrie pousse vers les pratiques extrêmes, et ça je le refuse ! Quand j’entends des gens dire que les filles sont « payées pour encaisser de la queue », ça me révolte ! Ça conditionne les femmes à se considérer comme de la merde, et ça conditionne les mecs à trouver normal de les traiter de la sorte. Quand je pense à ce que les jeunes peuvent regarder sur Internet, j’ai peur pour leur avenir. Comment pourront-ils avoir une sexualité saine ? Moi, je veux faire le contraire. Même si la femme est soumise, il faut que ça reste un jeu. S’il n’y a, ne serait-ce qu’un ado qui, en regardant une de mes scènes, se dit : « c’est beau, c’est comme ça qu’on doit le faire… », j’aurai gagné. Je me sentirai utile.

« Je voudrais essayer de faire comprendre aux gens que le porno n’est pas forcément trash et dégradant pour les femmes. »

Tu te présentes comme nationaliste et « anti-système ». Quand tu as commencé le porno, tu étais déjà engagée en politique ?

(…)

LIRE LA SUITE SUR LAVOIXDUX.COM

UN PARTAGE = UN BIEN-PENSANT QUI ENRAGE ! 😀