TRUMP & THE ALTRIGHT : A WHITE SUCCESS STORY

PUBLIÉE DANS LE DEPAULIA MAGAZINE, DE L’UNIVERSITÉ DE DEPAUL À CHIGAGO, ILLINOIS, USA.
Qu’est ce qui t’a amenée à l’AltRight ?

Après plus d’une décennie à étudier et dénoncer l’islamisation de l’Europe, mes recherches m’ont menée à découvrir le comment du pourquoi, et à me concentrer non plus sur le symptôme mais sur la maladie qui le provoque. Être témoin de l’inimaginable, flamboyante montée en puissance de l’AltRight (Droite Alternative) m’a redonné l’espoir de changement que j’avais jusqu’alors perdu. J’ai été activement impliquée dans la diffusion de ses idées au grand public depuis qu’elles ont commencé à se répandre hors des forums d’anonymes où elles bouillonnaient. Ce qui m’a amenée à l’AltRight ? Le savoir, la colère et l’espoir.

L’AltRight est elle populaire en France ?

L’AltRight n’est pas qu’une idéologie, mais aussi et surtout un modus operandi vivace et efficace, insolent et avant-gardiste. Malheureusement, les rares véritables nationalistes Français – car c’est bien de nationalisme intégral dont nous parlons ici, pas de patriotisme naif – qui pensent AltRight ne se comportent pas AltRight. Pas du tout. Dans les faits, leur attitude est à l’opposé : stagnante, poussiéreuse et fatiguée, repoussant le chaland au lieu de l’intriguer. Des personnes avec un sens des priorités tellement prononcé qu’elles désavoueront et attaqueront quiconque est indigne (selon leurs sacro-saints critères de pureté) de défendre ce qu’elles défendent, au lieu de songer à faire équipe. Ce genre de comportement élitiste est une faiblesse typique des milieux nationalistes internationaux, et cette mentalité d’exclusion a conduit de nombreux nationalistes Français à me traiter comme une ennemie justement à cause de mon profil moderne et atypique, typiquement AltRight. Cette mouvance n’en est pas.

Un cercle français pouvant se rapprocher de l’AltRight serait le segment Dieudonné/Soral, qui ne démord pas de l’importance de la Question Juive (thème fondamental de l’AR) tout en se connectant efficacement avec un large public non initié. Malheureusement (bis), les deux leaders ont abandonné l’ethno-nationalisme en faveur d’une illusoire réconciliation et alliance avec la musulmanerie française, tandis que l’AltRight n’est que réalisme racial et remigration. Ça ne fait toujours pas l’affaire et c’est même contre-productif d’un certain point de vue, car le fait que discuter de la QJ soit quasi automatiquement amalgamé à de la collaboration pro-islamique n’aide pas à rendre attractives les idées AR, qui pourtant règleraient les deux problèmes : la soumission de l’Occident et son invasion.

Ces deux sections conscientes sont bruyantes quant à la Question Juive (QJ), et représentent une minorité au sein de la masse des gens ayant des convictions patriotiques tout en étant sous emprise, ou volontairement silencieux. Tandis que l’étiquette « raciste ! » a perdu son pouvoir incapacitant pour une majorité de droitards, la plupart sont toujours terrifiés d’être étiqueté antisémite dans un pays cocufié où discuter de l’influence juive est habituellement mal vu et peut vous faire emprisonner plus vite et plus longtemps que n’importe quel violeur récidiviste. A fortiori quand la moindre critique ne va pas sans son lot d’accusations d’antisémitisme, signes d’une mort sociale annoncée (demandez à Le Marchand, Marsault, Poisson, Ryssen… s’ils l’ont senti passer, certains sans même avoir critiqué !).

Un phénomène d’autant plus puissant au sein d’une sphère patriote (la fameuse « fachosphère ») convaincue sous la menace de l’islamisation qu’Israel est son ultime allié contre l’islam, alors même que le sionisme est à la racine du phénomène. Ironie. Paradoxes. Mais chut…

Tout ça résume bien le statut de l’AltRight en France et la difficulté à exprimer ses idées.

MAIS… j’expliquais dans une interview l’année dernière, des mois avant que la tornade AltRight ne secoue les médias de masse et le grand public (1ère mention de l’AR dans un média français, au passage !), pourquoi mon profil atypique n’est pas un défaut mais un atout pour combattre la modernité, et comment il incarne les deux aspects de la résistance AltRight, sa forme (son énergie) et sa substance (son idéologie). Je suis fière d’avoir depuis des mois dédié mon existence à ouvrir la voie vers une France libérée de toute influence qui ne serait pas française, tâche que j’accomplis en dénonçant aussi résolument que précautionneusement l’arnaque mondialiste et en construisant un réseau de personnes véritablement AltRight.

Ce processus, vecteur de couRage, défie les clichés et secoue à la fois l’élite et le patriote, fait confirmé par la censure active de mon compte par twitter, sur ordre du gouvernement et de ses associations (((vigilantes))). Pourquoi suis-je fière ? Parce que je sais que je fais Bien, et parce qu’en dépit de tout, le nombre de patriotes )))libérés((( s’accroit de jour en jour, convaincus à la fois par les faits, la dure réalité et le succès de l’AltRight.

L’AltRight française est-elle influencée par la nouvelle droite ?

Je dirais surtout que la nouvelle droite française a influencé l’AltRight. En plus de ses références communes (comme Spengler), tant la nouvelle droite que l’AltRight intègrent les notions de race, d’identité, mais aussi d’unité. Dans « Pourquoi nous combattons » et « Archéofuturisme » (mot qui évoque la vision et l’esthétique à la fois avant-gardistes et traditionnelles de l’AR), Guillaume Faye va jusqu’à prôner une alliance entre Païens et Chrétiens pour sauver l’Occident (d’un choc civilisationnel provoqué par une collision forcée avec l’Islam).

Es-tu en contact avec des gens du monde entier au sein de la sphère AR ?

Des tonnes. De partout. Amérique principalement mais aussi Allemagne, Autriche, Espagne, Australie, Royaume Uni, Chili, Italie… Nos idées sont enracinées partout, et c’est une joie quotidienne de voir tant de personnes différences se rassembler pour un même combat. La maîtrise de l’anglais est essentielle à notre communication et les français, malheureusement par choix à la traîne dans ce domaine, s’en prennent parfois à moi parce qu’ils pensent que je délaisse le français, ce qui n’est pourtant pas le cas.

Y a t-il des manifestations prévues bientôt ?

Il n’y a pas de manifestations AR prévues en France, pour la simple raison qu’il n’y a pas de véritable présence AltRight. En ce qui me concerne, j’avise et réagis en fonction de l’actualité et suis toujours présente pour représenter les idées et le soutien de l’AR aux manifestations populaires sincères, comme par exemple la récente fronde policière.

Est ce que pour toi, l’AltRight est mal comprise ?

Dans notre milieu, excepté pour les autistes radicaux qui ne comprennent pas que l’altright est avant tout un changement de stratégie et refusent de s’allier avec d’autres blancs libres parce que ceux-ci n’ont pas la bonne coupe de cheveux, je pense que la plupart d’entre nous avons réalisé ce sur quoi nous pouvons compromettre sans risque, ou pas. Pour ce qui est du grand public, le danger est d’envisager l’AltRight conformément aux fausses icônes édulcorées poussées sur le devant de la scène par les médias, telles que Milo, qui, même s’il se fait l’étendard de thèmes réactionnaires, n’est pas une représentation honnête de l’altright.

PUBLISHED IN THE DEPAULIA MAGAZINE, FROM DEPAUL UNIVERSITY IN CHIGAGO, ILLINOIS.
What led you to the alt right?

After more than a decade documenting and exposing the islamization of Europe, my researches led me to discover how and why it is happening, and to switch focus not just on the symptom but on the disease itself. Luckily, watching the meteoric and unimaginable of rise of the AltRight gave me the hope for change I had been, hitherto, losing. I’ve been an active part of it ever since these ideas started to go mainstream, out of the 4chan boards they were brooding in. What led me to the alt right in a nutshell ? Knowledge, anger and hope.

How popular is the alt right in France ?

AltRight is not just an ideology but, most importantly an irreverent, fresh and high-energy modern modus operandi. Unfortunately, the only true French nationalists – because we’re talking about real nationalism here, not « cucked, » naive patriotism – who actually think AltRight don’t behave AltRight. At all. In fact, their ways are quite the opposite : unattractive and dusty, low-key and energy. Repelling instead of redpilling. The kind of people with a sense of priorities so high they would disavow and attack anyone and anything not worthy (according to their super high traditional standards) of defending what they defend, instead of considering, even for a second, teaming up. This kind of elitist behavior is a typical weakness of our international nationalist spheres, that goes by the name of « purity spiraling. » This stagnant and exclusionary mindset led most radical French nationalists to attack me as the enemy due to my modern, atypical profile. Therefore, they cannot be considered AltRight.

A French clique that is closer to the AltRight would be the Dieudonné/Soral circle, as it firmly holds the mandatory Jewise views while effectively reaching a broader « normie »-like audience. Unfortunately, both leaders ditched the ethno-nationalist question in favor of an illusory reconciliation and alliance with the French-raised muslim masses, when the AltRight is all about race realism and remigration. Still doesn’t fit the bill, and it really doesn’t help making AR ideas attractive as people discussing the JQ are almost always mistaken for pro-muslim traitors. Too bad, when AR ideas are the only ones able to solve both problems : the Occident’s submission and invasion.

Both of these two sections are aware and loud about the Jewish Question (JQ), but represent a minority of the vast part of the people holding patriotic beliefs while still being cucked, or deliberately silent. While the racist label has lost its incapacitating power on a majority of right-wingers, most are still terrified to be labelled antisemitic in a cucked country where discussing the jewish question is usually poorly regarded and can get you jailed faster and longer than any recidivist rapist. Especially since any criticism of jewish influence always faces charges of anti-semitism and social annihilation. Bad aura, even and especially within genuine patriotic circles, tricked into seeing in Israel our greatest ally against the rise of Islam. The greatest irony since Zionists are actually at the root of the West’s islamization. But shhhhh… don’t you dare…

Such is the status of AltRight ideas and the difficulty in expressing them here.

BUT… last year, months before the AltRight shitstorm hit the MSM fan, I explained in an interview (first mention of the AltRight in French media!), how my atypic profile is not a threat but an asset when it comes to fight modernity, and how I embody both aspects of the AR resistance, its form (its energy) and its substance (its ideology). For months now I am proud to say I have dedicated myself to paving the way toward the great uncucking of France. I am accomplishing this by carefully and resolutely calling out the mass fraud imposed on this nation and crafting a small, yet truly AltRight, network of people, thereby fomenting appropriate couRage.

Real concerns are being brought up here and having an impact already, evidenced especially by the « French » government and Twitter actively censoring me. Why am I proud ? Because I know I’m doing the right thing and, in spite of everything, the number of )))uncucked((( French patriots is growing by the day, fueled by both the hard facts and the success of the AltRight.

Is the french AltRight influenced by la nouvelle droite ?

I would say the French nouvelle droite did influence the AltRight. In addition to sharing common thinkers (such as Spengler), both convey the notions of race and identity, as well as unity. In « Why We Fight » and « Archeofuturism » (a word that evocates the f(l)ashy yet traditional aesthetics of the AltRight), prominent French ND thinker Guillaume Faye, goes so far as advocating an alliance between Pagans and Christians to save the Occident.

Do you connect with people from around the world in the alt right sphere ?

Shitloads. From all over the world. Mainly USA but also Germany, Austria, Spain, Australia, UK, New Zealand, Chile, Italy… Our ideas are rooted everywhere, and it as a daily bliss to see so many different people rejoice in the same fight. English is essential to our communication and French people, unfortunately, get left behind for not liking it, to the point they often get at me for speaking it too much.

Do you have any demonstrations planned soon ?

There are no AltRight demonstrations planned anytime soon in France, for there is no real AltRight presence here. As for myself, I go with the flow and am always here to represent AltRight ideas and support sincere popular protests, like the ongoing police revolt.

Is there anything misunderstood about the alt right in your eyes ?

Except for spergslords who dont understand the altright is about a winning change of strategy and who refuse to bond with fellow jewise whites because « muh haircut », I think most of us realized what are the things we can safely compromise on. As for the normies, the pitfall would be envisioning the AltRight in compliance with the fake, toned-down icons the MSM is pushing, such as Milo who, whilst sporting reactionary themes, does not portray the AR accurately.

 

⬇︎ CHECK IT OUT (Fr/En) ⬇︎

⟲ SHARE TO MAKE OCCIDENT GREAT AGAIN / PARTAGEZ POUR REPRENDRE L’OCCIDENT ⟳